Saint Georges Fontaine

La commune de Saint-Georges-sur-Fontaine fait partie du département de la Seine-Maritime, dans la région de Haute-Normandie. Les habitants du village se nomment les Fontigeorgiens et sont au nombre de 905 selon le dernier recensement.

Histoire de Saint Georges sur Fontaine

La légende de ce village mérite le détour. En effet, Saint Georges et son armée romaine, en vadrouille dans la région, souffraient terriblement de la chaleur accablante de l’été. Pour y pallier, Saint Georges frappa le sol à l’aide de son épée, ce qui permit de faire apparaître une source salvatrice pour ses hommes. Les années démontreront qu’en faites d’une source, c’est de l’alcool qui jaillit en réalité de la source, redonnant vitalité et force. Au-delà de la légende, la création de la commune est à l’initiative de l’abbaye de Fécamp, en 1188.

Visiter Saint-Georges-sur-Fontaine implique de revenir en arrière, dans l’histoire de la paroisse qui fût notamment traversée par Henri IV et ne devint commune qu’en 1790, perdant au passage quelques hameaux de son territoire, dont ceux de Pimont, Haye-Gonnor ou Bosthroude. C’est une ville qui possède un patrimoine historique très fort tout comme lorsque vous cherchez une idée de sortie à Lyon.

Chemin des Chasses-Marées

Parmi les curiosités de Saint-Georges-sur-Fontaine, le chemin des Chasses-Marées. Cette voie en effet l’une des plus anciennes qui permettaient aux attelages de rejoindre Saint-Valery ou les ports de la cité de Dieppe vers les halles parisiennes.

L’église de Saint-Georges

Vous pourrez lors de votre passage à Saint-Georges-sur-Fontaine, découvrir l’église de Saint-Georges. Celle-ci date du XVIe siècle, mais a connu de nombreuses péripéties au cours des siècles, à l’épreuve du temps et d’événements climatiques ravageurs. Si l’édifice conserve quelques éléments de l’époque, certains aspects ont dû faire l’objet d’une reconstruction. Ainsi, le chœur et la nef ont été érigé en 1868 par Georges Simon, un architecte. Le clocher date pour sa part de 1835, mais une bourrasque violente en 1930 dévasta totalement sa base, en l’arrachant. Sa reconstruction débuta en 1931, pour s’achever 2 ans plus tard, en 1933.

Château du Varat

Vous ne manquerez pas également la visite du château du Varat. Ce monument fut bâti au XVIème siècle, dans le hameau du Varat. L’origine du nom provient tout simplement de celui que portèrent les premiers propriétaires de l’édifice, avant que celui-ci ne soit cédé. Au début du XVIIIe siècle, les nouveaux propriétaires qui achetèrent les lieux se nommaient Cavelier de la Salle. La célébrité de la nouvelle famille possédante fait tout le charme du monument. En effet, parmi les membres, se trouvent René Robert, un célèbre explorateur qui a notamment navigué dans ce qui s’appela alors la Nouvelle-France, regroupant le Mississippi ainsi que la fameuse région des Grands Lacs, entre 1660 et 1687.

A l’origine conçue comme étant un manoir, le château de Coqueréaumont doit son nom à celui qui en fit l’œuvre qu’il est devenu de nos jours, Paul de Coqueréaumont. Propriété de la famille du Bosc avant ce changement, il dispose à ce jour d’une architecture qui en fait un lieu à connaître impérativement à l’occasion d’un séjour à Saint-Georges-sur-Fontaine.